≡ Menu

Les tipules – importunes ou dangereuses pour le gazon ?

Les tipules, ou plus exactement leurs larves, apparaissent souvent dans le gazon. Cependant on ne les remarque que quand elles arrivent en masse.

Larve de tipule
Foto: M. Sax

La tipule pond en août/septembre. Les larves grises naissent en automne, elles peuvent atteindre 4 cm de long. Les larves se nourrissent de substances organiques, c’est-à-dire que les racines des graminées du gazon sont leur principale source de nourriture. Leur activité principale se constate au printemps (avril/mai). Si les tipules sont en masse, on voit apparaître des taches jaunes, correspondant à des zones où les racines sont détruites par les larves. Les racines étant endommagées, le gazon ne peut plus absorber suffisamment l’eau et les nutriments, c’est pourquoi il jaunit et peut même dépérir.

Au crépuscule ou par temps pluvieux, les larves sortent de leurs galeries et se tiennent à la surface du gazon. C’est généralement à ce moment que l’on découvre leur présence.

En juin/juillet les larves se nymphosent. À la fin de l’été, les tipules sortent du cocon et le cycle recommence.

Faut-il lutter contre les tipules ou non ?

On est souvent averti d’une attaque en masse par les oiseaux, tels que corbeaux ou étourneaux, ou encore les animaux sauvages, tels que blaireaux ou sangliers. En effet, les larves sont une nourriture riche en protéines pour ces animaux. Mais lorsque les animaux vont chercher les larves dans le sol, le gazon finit par ressembler à un champ de bataille. Les sangliers notamment peuvent faire de gros dégâts dans le gazon. Dans de tels cas, il vaut la peine de traiter contre les larves de tipules. On trouve pour cela des produits chimiques et biologiques dans le commerce spécialisé.

Les larves de tipules reviennent régulièrement en nombre limité et ne causent pas de dégâts visibles dans le gazon, il n’est donc pas nécessaire de les éliminer.

Pour l’entretien professionnel des terrains de sport, on évalue une attaque à l’aide du seuil de tolérance. Celui-ci est atteint si l’on constate la présence de 30 larves au m². On l’évalue en soulevant une plaque de gazon et en comptant les larves (p. ex. 25 x 25 cm, on compte les larves et on multiplie le nombre par le facteur 16 = 1 m²).

{ 0 Commentaires… [+] }

Leave a Comment


Option: Ajouter une image (JPG)